LIENS AMIS

- Julie : je travaille à Valencia, courriel [email protected], ou envoyez-moi un Whatsapp au

0034 636 08 95 86

- Ma formation de préparation affective à la naissance en Belgique (haptonomie) : http://www.naissanceaffective.com

- la regulación emocional, asociación TIPI : https://tipi.org

Webs amies:

- collègues haptonomes en région parisienne (France) : http://www.etre-et-naitre.org/

- Osthéopatie par l'abordage tissulaire : Juan Bañuls (Gandía) :http://www.abordaje-tisular.es/(je recommande des visites routinières de contrôle pour mamans et bébés !)

- Musique précoce et méthode Suzuki à Alboraya (Valencia, Espagne) :

http://cordesespaieducatiu.com/



LIVRE D'OR - Haptonomie:

"Tu ne peux pas savoir combien je me rappelle de toi, de tout ce que tu m'as appris et de tout le bien que tu as fait à ma famille. Je le dis très souvent à mes amies, et quand je me rappelle de nos samedis matin, j'ai toujours le sourire, et des fois aussi une petite larme." 


Ana et Nacho, parents d'Inès, 2008

"J'ai toujours pensé que c'est Aitana qui m'avait conduit jusqu'à Julie... 

J'étais enceinte de 25 semaines. Une nuit je ne pouvais pas dormir, ce n'était pas quelque chose qui m'arrivait souvent, et après une heure dans mon lit, j'ai décidé de me lever et de m'asseoir sur le canapé du salon. Pour me distraire, j'ai eu l'idée de feuilleter un guide que m'avait donné la sage-femme et que j'avais gardé au fond d'un tiroir. En tout cas, il y a avait un petit paragraphe qui parlait en quelques lignes d'une chose qui s'appelait l'haptonomie, comme une manière de se préparer pour l'accouchement, et il n'y avait pas plus d'informations mais ma curiosité était déjà réveillée. Le lendemain, j'ai commencé à chercher sur Internet. Il y avait très peu à lire et tout était en français. Et à force de chercher, chercher, j'ai découvert un forum d'éducation naturelle avec un commentaire d'il y a quelques années. Une mère parlait d'une certaine Julie à Valencia et donnait un numéro de téléphone. Et j'ai décidé d'appeler...


Aitana est un bébé heureux, sociable, saine, éveillée, curieuse,... spéciale.


J'imagine qu'il y a un composant génétique et un peu de facteur chance, mais je refuse de croire que ce soit le hasard. Julie nous a appris à bercer Aitana avant de la tenir dans nos bras, à l'écouter avant d'entendre ses pleurs, à la caresser, à lui parler, à l'accompagner et à l'aimer encore plus, même si ça semble impossible. Et nous n'avons que des paroles de remerciements. Nous ne savons pas très bien comment elle a croisé nos vies, mais c'est une de ces personnes qui y occupent une place spéciale." 

Cristina et Sergí, parents d'Aitana, 2009

Tu es déjà là. Tu es arrivé par surprise, 10 jours avant la date prévue. Maintenant tout est nouveau pour toi; l'air, les sons, la lumière... Tout sauf nous, car tu nous connais déjà, ton papa et ta maman. Depuis plusieurs mois nous avons joué avec toi, nous t'avons bercé, nous t'avons invité à aller et venir en haut et en bas de l'utérus, en chantant pour toi et te racontant comment sera ta vie quand tu seras là. 

Nous avons eu de la chance de rencontrer Julie. Elle nous a appris à avoir une relation avec toi avant que tu naisses, elle nous a montré comment déjà dans mon ventre tu étais un être humain capable de sentir, et comment tu sentais notre toucher, notre présence. Nous nous sommes amusés durant la grossesse en prenant contact avec toi; même si nous avions déjà envie de voir ton petit visage, et je soupçonne que toi aussi tu était un peu impatient de nous rencontrer. 

Quand je t'ai pris dans mes bras pour la première fois, au bloc, ce fut plutôt des retrouvailles, car durant tous ces mois je t'avais imaginé peau à peau contre mon coeur, et je te regardais dans les yeux et je t'embrassais, et c'était exactement pareil que sur le lit de la maternité, sauf que cette fois je pouvais te toucher pour de vrai et te câliner et te donner ma chaleur.  Tu as reconnu papa tout de suite; il n'arrêtait pas de te suivre partout pendant que les médecins t'examinaient, te mesuraient et t'aspiraient, et il te caressait la tête et tu le regardais et tu te calmais tout de suite, parce que tu savais qui il était. Maintenant nous sommes à la maison tous les trois ensemble, te nous poursuivons cette si belle relation qui a commencé il y a neuf mois dans mon ventre. 

Quelle chance d'avoir rencontré Julie." 

Gonzalo et Guadalupe, parents d'Aday, 2010

Julie, merci de nous avoir accompagné dans l'extraordinaire voyage de la venue d’Anna!

La première fois que nous sommes entrés en contact avec Julie, Anna était déjà depuis 26 semaines dans le ventre de Carolina. Il s'agissait d'être sûrs de nous, et jusque-là, Carolina ne l'était pas complètement. Mais depuis ce jour, la relation avec Anna est devenue différente. Nous avons appris à jouer avec elle, à comprendre ses mouvements, à respecter ses rythmes dans le ventre de maman... cela nous a uni tous les trois comme une famille bien avant de ce que nous croyions. 

L'accouchement a été compliqué, long, et ne ressemblait en rien à ce que nous avions imaginé. Mais en tout cas, nous sommes restés à tout moment avec Anna, tous les trois 

ensemble, à rire, pleurer, jouer, parler, chanter, faire une pause, travailler... tous les trois ensemble, toujours ensemble. Et même au moment de la césarienne, quand je n'ai pas pu rester avec elles, Carolina a su tranquilliser Anna, l'accompag​ner à chaque instant, et faire qu'elle puisse vivre le moment de sa naissance en toute normalité et sécurité, en sachant que très vite nous serions de nouveau ensemble tous les trois.

Aujourd'hui sûrement Anna, avec son regard attentif, son sourire en biais et sa profonde tranquillité ressent autant de gratitude que nous envers Julie. 

Carolina et Roger. Maman et Papa d’Anna. 2010

LIVRE D'OR- Régulation émotionnelle

Je m'appelle Raquel, et je suis professeure dans le secondaire. Mon travail me passionne, mais c'est une tâche complexe que je vis de manière très responsable. C'est pour quoi j'accumule beaucoup de tensions. L'année dernière j'ai vécu un épisode de mal de dos très fort, qui m'empêchait de me déplacer, mais je croyais qu'il s'agissait d'un problème exclusivement physique. Une amie, experte en régulation émotionnelle/régulation psychosomatique, m'a proposé d'essayer une séance avec elle, par téléphone. De par ma formation et ma manière d'être, je suis plutôt sceptique, mais au vu de la simplicité du procédé, j'ai accepté. 

Le résultat m'a semblé incroyable. Avec son accompagnement, en quelques minutes (environ une demi-heure), mon dos s'est libéré du blocage de la douleur et j'ai pu à nouveau bouger avec plus d'aisance. Durant l'après-midi je sentais encore l'écho de ce qui m'avait fait souffrir mais le lendemain matin j'avais quasiment complètement récupéré. De plus, le soulagement se maintient dans le temps. Merci vraiment pour ce cadeau.

Raquel, 2020